top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurICCBA

Présidente de l'ABCPI s'exprime à l'ouverture de l'année judiciaire de la CPI en 2024

Le 19 janvier 2024, la Cour pénale internationale a ouvert son année judiciaire. La Présidente de l'ABCPI, Mme Marie-Hélène Proulx, le Président de la CPI, le Procureur et le Greffier ont prononcé des déclarations. Le discours d'ouverture a été prononcé par l'honorable Juge Lady Stella Isibhakhomen Anukam, juge à la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples.


Mme Proulx a commencé par reconnaître les développements cruciaux de l'année précédente, notamment l'adoption d'une nouvelle politique d'aide juridictionnelle tant attendue. Cette politique, rendue possible avec le soutien des États parties et du greffe de la Cour, devrait inaugurer une nouvelle ère de soutien accru aux conseils externes et à leurs équipes, améliorant ainsi leur capacité à remplir leurs mandats et à améliorer leurs conditions de travail.

Soulignant le rôle crucial de la défense et de la représentation des victimes, Mme Proulx a insisté sur le fait que le travail des conseils externes est fondamental pour garantir l'équité procédurale et rehausser la position mondiale de la CPI dans le paysage juridique international. Des premières étapes des procédures juridiques à la mise en œuvre des réparations, les conseils externes jouent un rôle clé dans le respect des principes de justice.


Mme Proulx a exprimé sa gratitude pour l'engagement indéfectible et la passion démontrés par les conseils externes et leurs équipes, qu'ils représentent des victimes ou des accusés. Le dévouement partagé au service de la justice crée un lien commun entre les professionnels du droit impliqués dans la mission de la CPI.


Abordant les défis du contexte mondial actuel, Mme Proulx a affirmé que les conflits persistent dans le monde entier, causant des impacts dévastateurs sur les vies. Dans un monde marqué par l'incertitude et le danger, Mme Proulx a souligné la nécessité pour la justice de servir de guide. Des avocats intrépides, engagés à représenter les victimes et à défendre leurs clients, sont indispensables pour maintenir l'État de droit.


Mettons en lumière les qualités uniques des conseils externes de la CPI et de leurs équipes, Mme Proulx a affirmé qu'ils incarnent l'esprit d'un engagement inébranlable. L'ABCPI est fière de représenter et de plaider en faveur de ces professionnels du droit au sein de l'écosystème de la Cour.


En regardant vers l'avenir, Mme Proulx a exprimé son optimisme quant à la réalisation d'une meilleure compréhension des rôles divers joués par les parties prenantes au sein de la Cour et à la résolution des défis de manière collaborative. Alors que l'ABCPI se prépare aux défis et aux opportunités à venir, l'espoir est de favoriser un meilleur dialogue et de construire sur des valeurs communes pour la poursuite collective de la justice sur la scène internationale.

11 vues0 commentaire
bottom of page